Dragonfly

Qui n'a jamais été émerveillé par leur beauté?
0
76
196 visits

Une sirène hurle
et la nuit tombera sur la Ville funèbre
sans se douter qu’ici entre les roseaux malades
l’eau a frémi d’entendre voler
une libellule bleue qui a chanté mon espoir

(Bernard Delvaille)

Anisoptera


Les anisoptères (Anisoptera) constituent un

sous-ordre d'insectes odonates. Ils sont

caractérisés par de larges yeux composés

très la tête et un corps allongé. Les ailes

antérieures et postérieures sont de formes

différentes et au repos, restent dans une

position perpendiculaire au corps. Dans le

langage populaire, les anisoptères sont

appelés libellules tandis que

les zygoptères sont appelés demoiselles.


Les libellules sont des insectes prédateurs

qui se nourrissent de petits insectes

(mouches, éphémères, et trichoptères,

notamment). Elles se situent habituellement

près des étangs, des lacs, des tourbières, des

rivières et des milieux inondés. Mises à part

quelques rares exceptions, les larves

(naïades) de ces insectes sont aquatiques.


Dans le monde, il existe près de 5 900

espèces différentes d'odonates dont près de

3 000 appartiennent au sous-ordre des

anisoptères

Cycle de vie

Les libellules sont des insectes qui se

reproduisent dans des habitats généralement

aquatiques. À travers le monde, on retrouve

des espèces qui occupent des habitats

reproductifs très différents (mare, étang, lac,

rivière, tourbière, à l'intérieur du réservoir de

certaines épiphytes, etc).

Dégradation et perte d'habitats


Afrique

En Afrique, les marais et les forêts de

la Zambie, ainsi que les forêts tropicales

humides de la Guinée et du bassin

du Congo] sont remplis d'une

faune odonatologiqueriche et diversifiée.

Une étude est réalisée dans le but de

prioriser la conservation des libellules mais

aussi des poissons, des crabes et des

mollusques. Les résultats indiquent que

19.7 % des aires protégées en Afrique sont

des habitats propices pour les libellules et

qu'ils détiennent 82,2 % des espèces

d'Afrique. Si ces zones devaient à disparaître,

l'impact sur les populations serait énorme.

L'étude affirme également que la biodiversité

est sur un déclin continu. Ce sera un

véritable défi pour les générations futures

qui seront responsables de protéger et de

gérer ces zones de réserve en fonction des

besoins de l'Afrique


Amérique du Nord

Certaines espèces de libellules considérées

en péril aux États-Unis et au Canada ont

comme habitat principal les tourbières. Au

Canada, on retrouve plus du tiers des

tourbières de la planète. Ces milieux sont des

écosystèmes complexes qui se sont formés

sur des milliers d'années. À cause de la

croissance lente de la sphaigne et des autres

plantes qui la compose, toute perturbation

provoquerait un impact à long terme17. Le

drainage et la destruction de ces zones,

l'exploitation de la tourbe, la culture de la

canneberge et toute activité réduisant

l'intégrité des tourbières peuvent

conséquemment nuire aux espèces qui s'y

retrouvent.


Europe


En 2010, 5 % des espèces de libellules

courent un risque d'extinction totale

en Europe. Selon UICN, la menace principale

est la destruction de leurs habitats, liée le

plus souvent à des modifications des

pratiques agricoles, que ce soit

l'intensification ou l'abandon, au changement

climatique, à des incendies de forêt et au

développement du tourisme.

03 Feb, 2016