L'arbre de noel

Histoires et traditions
2
10
126 visits

LE SAPIN DE NOËL


Les Celtes considéraient le 24 décembre, comme le jour de la renaissance du Soleil. Ils avaient coutume d'associer un arbre à chaque mois lunaire, ils avaient dédié l'épicéa, qui était l'arbre de l'enfantement, à ce jour-là.

 

Au XIe siècle, les fidèles avaient coutume de présenter des scènes appelées Mystères, dont celle du Paradis. L'arbre du Paradis était souvent symbolisé par un sapin garni de pommes rouges.

 

C'est en 1521 que le sapin ou arbre de Noël ou encore arbre du Christ a été mentionné pour la première fois en Alsace. Il existe également des documents attestant d'une fête le 24 décembre

 

Au XIIe siècle la tradition du sapin apparait en Europe, en Alsace.

 

On parle alors de décorer les maisons avec des branches coupées 3 jours avant Noël.

 

Il était répandu en Alsace et dans la région de Bâle. Il représentait à l'origine l'Arbre d'Eden dans les mystères joués la veille de Noël sur les bords du Rhin. Pour le décorer, on attachait des pommes à ses branches.

 

Il existe également des documents attestant d'une fête le 24 décembre 1510 à Riga en Lettonie où des marchands dansaient outour d'un arbre décoré de roses artificielles avant de le brûler.

 

En 1546, on parle sérieusement d'arbres de Noël quand la ville de Sélestat en Alsace autorise à couper des arbres verts pour Noël, au cours de la nuit de la Saint Thomas, le 21 décembre. Symbole de la vierge, les roses faisaient partie de la panoplie de décoration pour parer les sapins en Alsace au XVIe siècle, ainsi que des pommes, des confiseries et des petits gâteaux qui ressemblaient à des hosties.

 

Les pommes avaient également une valeur symbolique, car sur l'ancien calendrier des saints, le 24 décembre était réservé à Eve et Adam, canonisés par les Eglises orientales.

 

A l'époque l'église considérait l'arbre de Noël comme une pratique païenne et franc-maçonne.

Et ce fût le cas jusqu'au milieu du XXe siècle.

En fait, avant que la fête de Noel n'existe, il existait déjà un rite paien lors des fêtes du solstice d'hiver : on décorait un arbre, symbole de vie, avec des fruits, des fleurs, du blé.

 

Plus tard, on accrocha une étoile au sommet de l'arbre, symbole de l'étoile de Bethléem qui guida les Rois Mages. Dès lors il conquit peu à peu les communes protestantes d'Allemagne du nord et les grandes villes et occupa une place de choix dans les églises des deux religions.

 

Une gravure de 1806, représente un sapin décoré avec des petits personnages, des animaux, des oiseaux et des gâteaux découpés.

 

 En 1560, au moment de la Réforme, les protestants se refusent à représenter la Nativité par une crèche comme les catholiques. Ils préfèrent développer la tradition du sapin de Noël, arbre qui symbolise le paradis d'Adam et Eve et la connaissance du bien et du mal.

 

La tradition du sapin de Noël se répand dans les pays d'Europe Protestante, en Allemagne et en Scandinavie.

 

 

Au XVII et XVIIIe siècle on commence à voir des premiers sapins illuminés.

Comme la cire était couteuse, on plaçait des coquilles de nois remplies d'huile à la surface de laquelle une petite mèche flottait ou des chandelles souples que l'on nouait autour des branches

                                                                         .L'arbre de Noel

 

C'est au XIXe siècle que le sapin de Noël prend son essor.

Cette coutume de l'arbre de Noël arriva en Grande Bretagne dans les années 1840. La jeune reine Victoria et son époux le roi Albert le firent apprécier dans tout le pays. Les époux mirent l'arbre de Noël allemand avec ses lumières brillantes au centre de la fête familiale de Noël au château de Windsor.

 

Il fit ensuite son apparition aux Etats Unis à la Maison Blanche.

 

En France, l'arbre de Noël fut introduit à Versailles par Marie Leszcynska, femme de Louis XV en 1738.

 

En 1837 Hélène de Mecklembourg, duchesse d'Orléans et d'origine allemande fait décorer un sapin aux Tuileries.

 L'arbre de Noël (extrait du Monde illustré du 25 décembre 1897)

 

Cette tradition se généralisa après la guerre de 1870 dans tout le pays.

 

Les Emmigrés d'Alsace-Lorraine font largement connaître la tradition du sapin aux français : "Là où il y a une famille alsacienne, il y a un sapin de Noël". A la fin du XIXe siècle tout le pays l'a adopté.

 

C'est à partir de 1880 qu'on a pu voir les premières décorations avec des ampoules électriques aux Etats Unis. 

Mais c'était tout de même rare car au au début du siècle le prix d'une guirlande d'ampoules représentait un salaire hebdomadaire moyen.

noel 50

 

DECORATIONS DU SAPIN

 

Jusque dans les années 1950 c'est l'Allemagne et les pays d'Europe de l'est qui restent le coeur de production des ornements d'art.

 

Les artisans travaillaient de nombreaux matériaux comme le verre soufflé, filé, moulé, le métal, la cire et le bois.

 

On fabriquait aussi des petits personnages en coton, des cheveux d'anges métalliques (origine lyonnaise).

 

La boule de Noël qui décore les sapins est née à Meisenthal en Moselle.

 

Traditionnellement, on y accrochait des pommes mais en 1858, l'hiver fut si rigoureux qu'il n'y eu plus de pommes. Un artisan verrier eut l'idée pour donner quand même un peu de joie à la fête de créer des boules représentant une pomme et d'autres fruits.

 

La boule de Noël était née.

Comme l’origine de la coutume vient d’Alsace, il est normal et logique que le sapin des Vosges ait été la vedette : c’est le seul arbre vert sur les rives du Rhin à cette époque de l’année. Il existe néanmoins des variantes : en Islande on décore un sorbier, ailleurs il est question de buis, de verdures diverses.

Quelle qu’en soit l’origine, le sapin de Noël est l’attribut indispensable aux fêtes de fin d’année. Décoré de mille manières, éclairé, clignotant, brillant, il est omniprésent et la Fête serait imparfaite sans sa présence. Les branches de sapin se glissent dans les bouquets, garnissent les tables, accueillent parents et amis en s’affichant sur les portes d’entrée de maisons et appartements. 

Son parfum s’insinue dans les habitations et suscite un rêve forestier. 

Mon beau sapin

Mon beau sapin, roi des forêts
Que j'aime ta verdure !
Quand par l'hiver, bois et guérets
Sont dépouillés de leurs attraits
Mon beau sapin, roi des forêts
Tu gardes ta parure.

Luz de Dios

Oh, luz de Dios, estrella azul,
que brillas en la altura
Brille tu luz en el portal
El sol de amor oculto está
Oh, luz de Dios, estrella azul,
que brillas en la altura

                                                         


LES SAPINS DE NOËL DES CRÉATEURS, ÉDITION 2013
Un événement prestigieux, caritatif, médiatique et international.
Un rendez-vous incontournable en partenariat avec Chrismasworld.
Hôtel Salomon de Rothshild / 11, rue Berryer Paris 8ème

Sous le patronage de Didier Grumbach, Président de la Fédération française de la Couture, du Prêt à Porter des Couturiers et des Créateurs de Mode.

Depuis 18 ans, l’Association “Les Sapins de Noël des Créateurs”, créée et présidée par
Marie-Christiane Marek, réunit début décembre, les grands noms de la mode, de la beauté, du design et de l’architecture autour du thème fédérateur, Noël.

Comments
Convert?w=220&h=220&fit=crop&cache=true
over 8 years ago

Convert?w=220&h=220&fit=crop&cache=true
over 8 years ago

Ratings
(0 votes)
Your rating