La baie de Kimbe, également connue comme le « triangle de Corail » (en anglais Coral Triangle) est une large baie de la province de Nouvelle-

Bretagne occidentale, sur la côte nord de la Nouvelle-Bretagne au large de la ville de Kimbe. C'est un site majeur de la biodiversité qui

comprend 60 % des espèces de corail présentes dans la zone Indo-Pacifique. Il est donc probable que les coraux soient originaires de cette

région et que le premier récif corallien ait été formé dans cette baie.

La baie de Kimbe s’étend sur 9 800 km environ le long de l’île de Nouvelle- Bretagne, en

Papouasie-Nouvelle-Guinée. Elle fait partie du Triangle de corail, où vivent 76 % des espèces

coralliennes du monde. Des groupes de protection de l’environnement ont identifié quatorze

aires potentielles pour des réserves marines. © Virginia W. Maon, équipe du NGM

Avec dix-neuf espèces différentes, le lagon de Nouvelle-Calédonie présente l’une des plus

grandes diversités de reptiles marins du monde. Long de 1,5 m, le serpent olivâtre ci-

dessous dispose de l’un des venins les plus puissants mais ne montre aucune agressivité.

Des crinoïdes, animaux à l’apparence de plantes, purgent les eaux de Kimbe du plancton. La vie

palpite littéralement dans la baie, qui abrite 900 espèces de poissons de récif : un festin ambulant

pour des prédateurs comme des barracudas. 

Une tortue imbriquée croise des platax à longues nageoires et des barracudas à nageoires noires. Avec ses pics immergés qui attirent de nombreuses espèces du grand large, la baie de Kimbe est un havre de biodiversité. 

Au nord de cette île de Papouasie-

Nouvelle-Guinée, nous avons plongé

dans un des rares récifs coralliens

encore intacts de la planète. Ici, on

croise 536 types de coraux et 900

espèces de poissons de récif. Le

dernier paradis ?

La baie se situe sur la côte de la Nouvelle-

Bretagne, en Papouasie-Nouvelle-Guinée. La

région est à cheval sur deux plaques

tectoniques en collision, ce qui a produit un

paysage de volcans, un étroit plateau

continental plongeant brutalement dans des

abysses de 2 000 m de profondeur, et des

monts sous-marins couronnés au fil des

millénaires par des récifs coralliens.

Echap pour fermer l'image. Utiliser les flèches pour parcourir les autres images.

 il est évident que les passionnés de macro,

de paysages sous-marins colorés, de

tombants vertigineux et d’énormes bancs

de poissons y trouveront leur paradis. La

faune et la flore sont ici d’une variété et

d’une abondance incroyable. Gorgones

immenses, coraux fouets, éponges calices,

banc de carangues, de platax de barracudas,

requins gris et albimarginatus, thons,

murènes rubans, poissons clowns, gobies,

poissons mandarins, couteaux, scorpions

feuilles, hippocampes... et même des orques.

Squille 1 - Canthigaster 0

Poisson-ange empereur

Rencontre avec le nautile

Le dernier paradis de la vie aquatique

Colonne de barracudas

Cette étoile de mer de 45 cm, photographiée

par 95 m de fond à Lifou (îles Loyauté), avait

déjà été observée par 70 m de fond sur la

côte est de Nouvelle-Calédonie par des

plongeurs de l’IRD. Elle a également été

trouvée par des plongeurs d’Hawaii. Sa

description est en cours.

10 Feb, 2021
Comments
Convert?w=220&h=220&fit=crop&cache=true
about 7 years ago

Convert?w=220&h=220&fit=crop&cache=true
about 7 years ago

Ratings
(1 vote)
Your rating