Cookies policy: We use our own and third-party cookies to improve your navigation experience. By browsing this site, we assume you consent to us using them. More information here.
Accept

The Okavango Delta is a unique but fragile ecosystem, and through tourism plays a significant role in Botswana’s economy. The African buffalo is one of Africa’s “Big Five”, along with leopards, lions, elephants and the white rhinoceros, and thus it is a key species that influences many aspects of the ecosystem. The African buffalo is dependent on the rich grasses of the floodplain for survival. However, human activity is causing a significant reduction in the amount of water flowing into the delta, which reduces the area under grass (which the buffaloes feed on) and in turn is leading to a decline in the number of African buffalos. 

Luo Hong

Guido

The annual spawn migration of the Lake Tahoe Kokanee is currently underway in Taylor Creek. Kokanee are the land-locked form of sockeye salmon. Because they never migrate out to the ocean to feed, kokanee are often much smaller than sockeye. However, other than their size, kokanee have very similar identifying characteristics as sockeye. Most kokanee live in a lake for most of their lives, so you can usually see them spawning near the edge of a lake or in a small tributary that feeds into a lake.

I have viewed the spawn for many years, and this year, the fish appear to be larger than years past.

Joe Chan

Suzy Stals

Nicole Cambré

La migration des animaux


De nombreux animaux effectuent des voyages allers et retours entre deux régions
différentes du monde : c’est la migration.
Le premier endroit est un lieu de reproduction et d’élevage des jeunes, l’autre un simple lieu de séjour.

Pourquoi certains animaux migrent-ils ?


Pour fuir la mauvaise saison 


Les animaux migrateurs doivent s’adapter aux changements de saison et, en hiver,
les conditions de vie sont difficiles et la nourriture est rare.
C’est la même chose pour les animaux des régions tropicales, pendant la saison
sèche.
C’est pourquoi les animaux migrateurs partent vers une région plus facile à vivre :
une région où il fait chaud, ou une région où il pleut.


Pour se reproduire


Un certain nombre d’animaux se reproduisent dans un milieu totalement différent de
celui où vivent les adultes.
C’est le cas par exemple des anguilles d’Europe. Adultes, elles vivent dans les
fleuves. Mais pour se reproduire, elles descendent les fleuves, puis traversent tout
l’océan Atlantique. Finalement, elles se reproduisent dans la mer des Sargasses, au
nord des Antilles !

Les animaux migrateurs


Toutes sortes d’animaux migrent, parmi les invertébrés comme parmi les vertébrés.
Des insectes
Parmi les insectes, ce sont surtout les papillons, les criquets et les sauterelles qui
réalisent les migrations les plus spectaculaires

Des crustacés


Les langoustes peuvent parcourir plusieurs centaines de kilomètres, en colonne,
pour se rapprocher des côtes.
Là, elles pondent leurs œufs, avant de retourner dans des eaux plus profondes.


Des poissons


De très nombreux poissons marins migrent suivant les saisons.
Par exemple, les morues passent l’été dans l’océan Arctique au nord du Canada et
l’hiver au large des côtes norvégiennes.


D’autres migrent pour se reproduire.
Les saumons, par exemple, vivent quelque temps en mer puis remontent les rivières
ils vont pondre précisément là où ils sont nés.
Les saumons de l’Atlantique peuvent faire le voyage plusieurs fois, alors que ceux du
Pacifique meurent d’épuisement juste après le frai.

Des reptiles


Parmi les reptiles, les seules espèces réellement migratrices sont les tortues
marines. Elles naissent sur une plage, puis vont vivre à des milliers de kilomètres, en
plein océan. Au moment de pondre à leur tour, elles font le chemin en sens inverse
et sont capables de retrouver précisément leur plage d’origine.


Des oiseaux


Les oiseaux sont les animaux migrateurs par excellence.
De très nombreux oiseaux des régions froides ou tempérées de l’hémisphère Nord
migrent à l’automne vers des pays tropicaux.
Ceux d’Europe vont passer l’hiver en Afrique tropicale ; ceux d’Amérique du Nord se
rendent en Amérique centrale et en Amérique du Sud.
On trouve aussi des migrateurs parmi les oiseaux des savanes, qui se déplacent
pour éviter la saison sèche.

Des mammifères


Le phénomène de migration est moins fréquent chez les mammifères.
Pourquoi ? La marche, moyen de locomotion peu rapide, nécessite beaucoup
d’énergie. On l’observe cependant chez de nombreux grands mammifères à sabots
(ongulés). Ainsi, en Amérique du Nord, les caribous passent l’été dans la toundra
arctique, puis migrent vers le sud pour passer l’hiver dans les forêts.
En Afrique, les gnous et les zèbres, dispersés pendant la saison des pluies, se
déplacent ensemble à la recherche de nouveaux pâturages quand arrive la saison
sèche.

Comment les animaux migrateurs s’orientent-ils ?


Les migrations sont effectuées le plus souvent en groupe, et les migrateurs suivent
en général des routes bien précises.
Il existe plusieurs moyens d’orientation possibles :
- par rapport au Soleil ;
- par rapport à la position des étoiles ou de la Lune ;
- la perception, chez certains animaux, du champ magnétique terrestre ;
- le guidage à l’odorat ;
- la navigation à vue ;
- le guidage acoustique (au son).
Beaucoup d’animaux utilisent probablement ensemble plusieurs de ces moyens
d’orientation.

Ido Meirovich

Pets and animalsLa migración animalAnimal migrationMigrazioneMigração de animais
31 Jan, 2019