La papillote est un chocolat accompagné d'un papier portant un message, le tout enveloppé dans un papier doré ou argenté. Cette friandise, originaire de la région lyonnaise, se consomme principalement pendant les fêtes de Noël.


Traditionnellement, la papillote est ainsi composée :

un papier extérieur : brillant, découpé en petites lamelles étincelantes ; une devinette, une blague, une citation amusante et/ou un pétard et une friandise, parfois une pâte de fruits, mais plus généralement du chocolat.

La légende veut que les papillotes soient nées à Lyon (dans le quartier des Terreaux) à la fin du XXVIIIe siècle, quand le jeune commis d'un confiseur eut l'idée, pour charmer sa belle qui travaillait à l'étage au-dessus, d'envoyer ses petits mots d'amour enveloppés autour d'une confiserie.


La légende propose deux fins, l'une malheureuse et l'autre heureuse:

  • Selon la première, M. Papillot, le patron du commis, l'aurait surpris puis renvoyé, mais ayant trouvé l'idée des plus intéressantes, aurait décidé de la mettre à profit : la papillote était née.
  • Selon la seconde, le commis épousa sa belle, qui n’était autre que la nièce de Sieur Papillot.


Reine des gourmandises, la papillote est couronnée de succès à l’approche des fêtes, du 8 décembre à la nouvelle année.


Un peu de décoration

Verts sont les sapins de l’Avent, rouges sont les baies du houx et les bonnes joues des enfants au coin du feu qui crépite… Cette année, on joue la carte du folklore de Noël en adoptant les couleurs des fêtes d’autrefois. Pour l’occasion, une tablette chinée en brocante a trouvé un second souffle. D’abord entièrement repeinte en rouge, elle est ensuite jalonnée de boules de Noël, de nœuds en velours et en satin que l’on fixe sur la tranche avec du fil de fer fin et des punaises. Ainsi vêtue, elle prête à faire la fête et accueillir verres, vases et autres petits fours.

Un guéridon peint en rouge et décoré de boules et de rubans pour Noël

Ratings
(0 votes)
Your rating
Collected
Francastoria
Francastoria