Lorqu'elle eut dix-huit ans, les hommes furent tellement attirés

par sa beauté que Marguerite n'eut plus que l'embarras du choix.

Brune aux de de jais, elle avait "un regard capable d'embraser le

monde" et une peau "lblanche comme lait" qu'elle s'amusait à faire

valoir en recevant ses amants dans un lit recouvert de mousseline

noire...

Face au Louvre, elle se fait construire un hôtel qui va vite devenir le

nouveau rendez-vous des écrivains et des artistes. Elle y donne de

nombreuses réceptions et s’y entoure de poètes et de philosophes

dont elle s’entoure ; son hôtel devient un lieu important de la vie

culturelle, intellectuelle et politique de la vie parisienne.

La Reine Margot est un film français réalisé par Patrice Chéreau en 1994 d’après le roman du même nom d'Alexandre Dumas père. Le film a reçu deux prix au Festival de Cannes 1994 et cinq Césars en 1995.

Née à Saint-Germain-en-Laye en 1553, morte à Paris en 1615,

reine de France et de Navarre, Marguerite de Valois est la fille d’Henri

II et de Catherine de Médicis. Elle est également la soeur de trois rois

de France : François II, Charles IX et Henri III.


Sa mère Catherine de Médicis tente de la marier successivement

à don Carlos fils de Philippe II d’Espagne, puis au roi Sébastien du

Portugal. Finalement elle va la contraindre à épouser son cousin Henri

de Navarre futur Henri IV.


File:Henry&Margot.jpg

Henri et Marguerite, roi et reine de Navarre (vers 1572). Miniature du livre d'heures de Catherine de Médicis


Après de longues et laborieuses tractations entre Catherine

de Médicis et Jeanne III d’Albret, la jeune Marguerite de Valois est

mariée le 18 août 1572 au protestant Henri de Navarre. Catherine de

Médicis, profitant du rassemblement des huguenots à Paris, ordonne

le massacre de la Saint-Barthélemy qui aura lieu dans la nuit du 23 au

24 août 1572.


Henri de Navarre se sentant trahi pas son épouse se consolera en

enchaînant de nombreuses aventures amoureuses. Marguerite de

Valois en fait autant de son côté ce qui expliquera la haine qu’elle va

attirer sur sa personne. Ce genre de chose n’étant pas toléré de la

part d’une femme.


Elle a de nombreux amants parmi lesquels Joseph Boniface de La

Molle qui sera décapité pour avoir comploté contre Charles IX. Puis

successivement Bussy d’Amboise, de Saint-Luc, Champvallon, Aubiac,

qui fut mis à mort par Henri III, Vermont, Dat de Saint-Julien, qui fut

tué par Vermont.


En 1578, Catherine de Médicis, voulant la faire renouer avec son

mari, Henri de Navarre la ramène à la cour du Béarnais : chacun y

vivra de façon indépendante jusqu’en 1582.


Toujours en 1582, après un rapide passage au Louvre, elle repart

en Provence où elle échoue dans la création d’un royaume

indépendant.


1586,Henri de Navarre la fait enfermer au château d’Usson, en

Auvergne, où elle subit une demi-captivité de dix-huit années.


A partir de 1594, elle écrit ses Mémoires qui furent publiées en

1658. Ces écrits consistaient en une suite d’anecdotes portant sur les

règnes de Charles IX, Henri III et Henri IV.


Parallèlement, elle scandalise la population avec des excentricités

telles que beuverie, promenades à dos de chameau, fêtes galantes.


Entamées en 1592, les négociations ayant pour but de lui faire

accepter la dissolution de son mariage avec Henri de Navarre sont

conclues en 1599. Elle conserve néanmoins son titre de reine


Revenant à Paris en 1605 et se fait construire un hôtel particulier

rue de Seine.

Elle meurt le 27 mai 1615.

On peut dire que cette femme remarquablement intelligente a été

certainement très malheureuse.

La vie à la Cour et à Paris, entre les noces de Marguerite de

Valois et le massacre de la Saint-Barthélemy.Août 1572. Paris est en

ébullition.

Le protestant Henri de Navarre, futur Henri IV, s'apprête à

épouser Marguerite de France, dite Margot, catholique, fille de

France, fille de Catherine de Médicis et sœur de l'instable roi Charles

IX.


Les deux époux ne s'aiment pas. Il s'agit d'un mariage politique,

orchestré par Catherine de Médicis, destiné à apaiser les haines et les

rivalités entre catholiques et protestants et à ménager les

susceptibilités du pape Grégoire XIII et de l'Espagne d'une part, des

états protestants d'autre part. La peur, l'hostilité et la violence se

ressentent jusque dans Notre-Dame, où le mariage est célébré.


Les frères de Margot affichent une morgue sans retenue et ne

cachent pas les relations ambiguës qu'ils entretiennent avec leur

sœur.


Margot est une princesse arrogante et volage. La reine

Catherine ourdit un complot le jour même des noces de sa

fille. Chacune des parties cherche à en découdre et la maladresse de la

reine mère, couplée avec les ambitions contraires des divers

protagonistes, sans oublier le goût du pouvoir des princes, fera

basculer le pays tout entier dans un terrible massacre, six jours

seulement après le mariage.


Ce sont ces sombres heures qui feront découvrir à Margot des

notions qu'elle ignorait jusqu'alors : l'altruisme, l'amitié et l'amour.

Marguerite de France meurt en 1615. Cible de pamphlets violents

de son vivant, les calomnies répandues à son époque ont voilé son

histoire et créé le mythe de la "Reine Margot" nymphomane et

incestueuse. Les historiens l’ont réhabilitée depuis le XIXème siècle.

23 Jan, 2015
Ratings
(0 votes)
Your rating
Collected
Francastoria
Francastoria