Les Hopis « le peuple paisible »

Ils font partie du groupe amérindien des Pueblos d'Amérique du Nord, voisins des Apaches, des Navajos, des Papagos, et des Zuñis.

Les Hopis vivent dans le nord-est de l'Arizona, dans la région des Four Corners une région très aride. Dans des textes anciens, le peuple est souvent appelé Moki ou Moqui1.

Histoire

On pense que les Hopis ont immigré du nord du Mexique 500 ans avant J.C.
Ce peuple est issus d’un mélange de plusieurs groupes indiens, tribus de chasseurs et cueilleurs, ils se sédentarisent et deviennent des cultivateurs,
Les Hopis vivent ainsi jusqu’aux environs de 1540, quand des explorateurs Espagnols menés par Coronado viennent pour la 1ière fois dans cette région.
Puis c’est le tour des missionnaires Espagnols qui veulent les convertir au christianisme, tandis que les explorateurs et les soldats cherchent à les exploiter. La tribu Navajo voisine ressentant aussi la pression des Espagnols, il s’en suit une guerre qui affecte Hopis et autres tribus voisines.
Cette période de guerre dure jusqu’en 1824.
Les Espagnols reconnaissent l’indépendance au Mexique, et les terres Hopis sont données au gouvernement Mexicain. Les Navajos continuent d’attaquer les Hopis pour prendre leurs terres.
1870 c'est le gouvernement américain qui revendique les terres Hopis. Ceux-ci durent à bouveau se battre pour finir dans la réserve Hopi où ils vivent à l'heure actuelle, enclavée dans la réserve Navajo en Arizona.

Traditions et croyances

Les Hopis sont très religieux, chaque être doit vivre en paix et en harmonie avec la nature. Pourtant l’histoire les a obligés à défendre leur foi avec violence face aux Espagnols et aux Navajos.
La société Hopi est matriarcale, le statut social se transmet par la mère.
Chez les Hopis, les mères des promis se lavaient les cheveux ensemble dans le même récipient pour sceller l'union. Les filles en âge de se marier portaient une coiffure très élaborée comportant des macarons.
La future mariée hopi passait d'abord trois jours à moudre du grain chez ses beaux-parents. Après la célébration, elle attendait sa tenue de mariage, tissée par son futur mari et les hommes de sa belle-famille. Elle rentrait ensuite chez elle avec sa parure rangée dans un étui en roseau.
Le jour de son mariage, le garçon hopi se parait de colliers de perles.
Lors de leurs enterrements, les femmes étaient enterrées dans leur robe de mariée afin d'être convenablement vêtues pour rejoindre le monde des esprits

Agriculture

Excellents cultivateurs, ils font pousser des courges, des haricots, du maïs, du coton et des fruits sur les terres désertiques, renommés pour leur habilité de la culture en terrasse et leurs méthodes d’irrigations, malgré une période de maturation courte et de pluies limitées.
Ils prient régulièrement les dieux pour faire venir la pluie, leur symbole fort est le Kokopelli petit joueur de flûte bossu. La légende raconte qu’il porte dans sa bosse les graines et va de village en village en semant et en jouant de la musique pour faire venir la pluie, il est symbole de fertilité et de fécondité, les femmes le portent en bijoux pour avoir des enfants.

Le maïs bleu des Hopis a l'avantage de pousser même en zone aride. Pour éviter le dessèchement, les Hopis plantent sa graine à 30 cm de profondeur.

Outre le maïs, les Hopis cultivaient également :
  • la courge pour l'alimentation ainsi que pour faire différents types d'ustensiles de ménage et des instruments de musique,
  • le haricot (noir, jaune, rouge) cultivés pour l'alimentation,
  • e tournesol pour produire de l'huile
  • et le coton et les amaranthes pour faire des vêtements et des colorants pourpres.
En l'an 1276, une sécheresse de vingt-trois ans s'est produite dans la région du sud-ouest, qui a touché grandement l'agriculture. Néanmoins, les terres des Hopis sont moins durement touchées que d'autres régions. Autour du XVIe siècle, les Espagnols ont commencé leurs explorations au sud-ouest. Avec eux, ils ont apporté de nouveaux fruits et légumes qui sont devenus progressivement une partie de l'alimentation Hopi. Les Hopis apprirent alors la culture des vergers, les pastèques, les piments, et l'oignon.

Prophéties des Hopis

Quand la Terre sera ravagée, que l'eau des rivières ne sera plus bonne à boire, quand les arbres se feront rares et que les animaux auront presque disparu, c'est alors qu'apparaitront les guerriers de l'Arc-en-ciel. Ils se lèveront pour protéger la Terre.
Ils reformeront le cercle sacré de l'harmonie et enseigneront l'unité entre toutes les races et les religions véritables de l'humanité.
Ils feront entendre leurs voix pour demander la fin des guerres et la Paix entre les peuples.
Ils retourneront à la Nature qu'ils respecteront, pour y vivre de la Terre nourricière et s'y assembleront en tribus.
Ils porteront des plumes et des colliers et laisseront leurs cheveux pousser librement, comme les anciens d'autrefois.
On leur donnera un nom semblable à celui des Hopis (hippie). Le nom Hopi veut dire pacifique, mais il implique bien plus encore.
Hopi signifie de vivre en harmonie avec le plan de la Création, d'une manière simple, humble et spirituelle."

Actualité: juin 2013

Masques hopis : la vente controversée est maintenue
Les 70 masques "kachina" provenant d'une collection privée estimée entre 600 000 et 800 000 euros, incarnent l'esprit des ancêtres pour les Hopis. Ils sont partis pour un montant total de 931 435 euros chez Drouot, somme importante au regard des récentes ventes d'art précolombien, "fragilisées par les demandes de pays comme le Mexique ou le Pérou qui réclament la restitution des œuvres d'art", selon une experte.

23 Jan, 2015
Comments
Convert?w=220&h=220&fit=crop&cache=true
almost 9 years ago

Convert?w=220&h=220&fit=crop&cache=true
almost 9 years ago

Ratings
(0 votes)
Your rating