Les mers et les océans

La mer est sans routes, la mer est sans explications.
1
43
74 visits

My name is Warren Keelan and I create images of the ocean. Growing up on the South East Coast of Australia I gained a real appreciation of the ocean and all its beauty and wonder. 

« La mer est un espace de rigueur et de liberté. »
Victor Hugo

« Homme libre, toujours tu chériras la mer »
Charles Beaudelaire

Les mers et les océans sont les grandes masses d'eau salée qui recouvrent les deux-tiers de la surface du globe terrestre. Le mot mer reçoit, dans le langage géographique, deux acceptions différentes. Dans son sens le plus général, il désigne, par opposition aux masses continentales, à la terre ferme, l'ensemble des eaux salées du globe.

Dans un sens plus restreint, il arrive parfois que l'on oppose les termes de mer et d'océan, en appliquant ce dernier terme aux grands espaces maritimes dont la constitution est ou paraît sensiblement uniforme, tandis que l'expression de mer est réservée à celles des parties du domaine maritime général, à qui leurs limites géographiques précises, ou certaines particularités de leur régime (maréescourants), constituent une sorte d'individualité. Ainsi, l'Atlantique ou lePacifique sont des océans; la Méditerranée, la Manche, la Baltique, etc., sont des mers. Parfois le terme de golfe est utilisé concurremment à celui de mer. Par exemple, la mer de Cortez reçoit aussi le nom de Golfe de Californie, et le Golfe Persique (ou Arabo-Persique) et tout à fait l'équivalent de la Mer Rouge : seul l'usage à imposé le choix de la dénomination.


L'océan régulateur de températures et de salinité



Les océans couvrent 70% de la surface de la planète et forment un réservoir énorme qui agit comme un régulateur très important. Nous nous limiterons ici qu'à deux aspects du rôle de grand régulateur qu'est l'océan: l'océan régulateur des températures atmosphériques et l'océan régulateur de sa propre salinité. Nous verrons plus loin (section 3.4) que l'océan joue un rôle primordial dans plusieurs grands cycles biogéochimiques, entre autres, les cycles de l'oxygène et du carbone.

L'océan régulateur des températures atmosphériques


Il y a une nette relation entre la circulation des eaux océaniques et les températures atmosphériques. Les courants de surface sont reliés au régime des vents et contribuent à réguler les températures atmosphériques. Durant la période estivale, l'océan absorbe les fortes radiations solaires, les stocke sous forme de chaleur et redistribue ensuite cette dernière grâce au divers courants océaniques de surface qui déplacent les masses d'eau chaude vers les latitudes polaires et les masses d'eau froide vers les zones équatoriales et tropicales où elles viennent se réchauffer.

Cet échange nord-sud a une forte influence sur les températures atmosphériques. On évalue que s'il n'y avait pas ce régulateur, le flux de chaleur des latitudes méridionales vers les hautes latitudes serait deux fois moindre, avec la conséquence que les contrastes entre les climats seraient encore plus marqués: il ferait plus froid aux pôles et plus chaud à l'équateur.

Les courants profonds ne sont pas directement influencés par le régime des vents, mais sont plutôt contrôlés par les changements de température et de salinité des masses d'eau. Les océanographes ont reconnu un cycle important de la circulation océanique à l'échelle de l'ensemble des océans et à une échelle de temps de l'ordre d'un millier d'années. C'est la circulation thermohaline.

La pollution



Une grande quantité de déchets et polluants est rejetée chaque année dans les océans. Beaucoup n'existent que depuis une cinquantaine d'années. La pollution des océans, et plus particulièrement celle des eaux côtières, est due aux activités terrestres aussi bien que marines.

Les engrais et les pesticides utilisés dans les exploitations agricoles, les déchets industriels et nucléaires, les gaz d'échappement émis dans les rues et sur les axes routiers, les eaux usées et les détritus, se répandent dans les cours d'eau, et finissent dans l'océan. Les rejets dans l'atmosphère par les industries ou les transports sont une autre source importante de pollution venue des terres. Une fois émis, beaucoup de composés chimiques (cuivre, nickel, mercure, cadmium, plomb, zinc et composés organiques synthétiques) restent dans l'air durant des semaines, voir plus. C'est principalement par le biais des vents qu'ils voyagent et retombent dans les océans. 


Tous ces polluants et déchets sont ensuite redistribués autour du monde par les courants marins.